Ne pas faire usage de la Sunna, une condition fixée par un religieux sunnite pour le débat!

email to someone printer friendly home


Selon Vali Asr Institut de recherche, tel que rapporté par «Nouvelles chiites", suite à la demande des savants sunnites à prendre part à un débat sur le canal Noor TV satellite, le Dr Hussein Qazvini, chef de Wilayat Réseau mondial s'est déclaré prêt à tenir ce débat. Ce qui suit est le texte de ses observations:
Au nom d'Allah, le Clément le Miséricordieux
Nous avions annoncé notre volonté de savants sunnites et wahhabite, les enseignants, les séminaires et les universités dans et hors de l'Iran de tenir un débat amical scientifiques avec eux partout où et sur n'importe quel canal de télévision qu'ils voulaient. Nous nous félicitons de savants sunnites wahhabites et qui sont prêts à avoir un dialogue amical, scientifiques et logiques avec nous et qui accepte nos conditions qui sont:
   1. Il ne faut pas se livrer à des discussions politiques et les partis liés;
   2. Nous devrions éviter d'utiliser des mots durs, grossier et irrespectueux tout en remarquant les uns des autres croyances sacrées;
   3. Nous devons présenter nos discussions religieuses sur la base de la littérature islamique, qui vient dans le Coran et la Sunna du Prophète (paix soit sur lui et sa famille) où elles sont acceptées par les deux parties.
   4. Cette discussion amicale et scientifique devraient être diffusés en direct en même temps de Wilayat réseau mondial et au moins une chaîne de télévision sunnite acceptable pour les deux côtés de la débatteurs.
Je crois que plus le nombre de dialogues et de débats entre les chiites et les savants sunnites, le moins serait la confusion et l'incompréhension des jeunes.
L'un des savants sunnites et un expert de la chaîne Noor TV satellite nommé Mawlavi Haideri s'est déclarée prête à entrer dans un débat avec nous et il a aussi fixé des conditions:
   1. Le débat devrait être face à face;
   2. Il devrait être en arabe;
   3. Il doit être du Coran; (ils ne doivent pas utiliser la Sunna)
Nous acceptons la première condition, mais il semble que c'est un peu difficile, voire impossible, de prendre place dans les circonstances actuelles. Si lui-même peut venir en Iran, il est très bien avec nous. (Nous ne savons pas s'il a un problème politique ou non). Cependant, nous sommes prêts à supporter tous les frais de son voyage et de séjour à Qom. Wilayat Réseau mondial est prêt à diffuser en direct les débats le plus grand nombre de une à vingt séances. Au cas où il ne peut pas venir à l'Iran, il devrait ouvrir les motifs de notre présence dans Noor Satellite Channel TV. (Nous sommes prêts à assister au débat et supporter les frais d'aller et de venir nous). Depuis EAU a peur de savants chiites, il a interdit nos savants d'entrer dans le pays. Dans le cas où cet obstacle est enlevé, nous sommes prêts à Voyage aux Emirats Arabes Unis et d'assister à un débat amical et de vivre là-bas.
Si cela est difficile à satisfaire, nous suggérons que le débat soit mené par conférence téléphonique ou vidéo.
Il est nécessaire que, pour qu'un dialogue soit scientifique et convivial, toutes les conditions doivent être égales pour les deux parties. Par conséquent, le comparateur devrait être une personne impartiale et objective, celui qui devrait donner du temps et des chances égales pour les deux parties et ne devrait pas interrompre ou intervenir inutilement.
Deuxième condition: Depuis canal Noor TV par satellite et la plupart de ses téléspectateurs sont des locuteurs persans et M. Haideri parle aussi Persique sensibilisation anti-chiite arguments spécieux dans la même langue, l'état du débat en cours en arabe est illogique et il semble que cette condition a été mis en cause de la crainte que les vérités de l'islam et la culture des Ahl al-Bayt être révélé à persanophones qui font un grand groupe de musulmans du monde entier.
Troisième condition: Il est lui-même considère comme un sunnite (partisan de la Sunna) dire celui qui adhère à la tradition du Saint Prophète (pssl). Comment est-il prétend être un sunnite alors qu'il n'accepte pas la Sunna dans un dialogue scientifique en disant qu'il veut faire usage du Coran seulement!?

La troisième condition posée par lui semble être illogique et contraire à sa Sira et de la méthodologie. Il est juste un effort en vue de prévenir la vérité du Coran et la Sunna de plus en plus clair. Il doit soit renoncer à cette condition ou il devrait dire qu'il n'est pas un sunnite et qu'il n'est que le suiveur du livre. Dans ce cas, nous aimerions également aller de l'avant et entrer dans un dialogue avec lui en utilisant le livre.
La question est: Peut-il prouver, à travers les versets du Coran seulement, que le Fajr (l'aube) prière se compose de seulement deux rak'ats et que les prières de Zuhr et Asr se compose de 4 Rak'ats chacun?
Où est-il mentionné dans le Coran que Cave verset est d'environ Abu Bakr et que le déni de ce qui revient à l'incrédulité?
Nous croyons que le Coran est le livre de l'orientation et qu'il clarifie toutes les questions:
 [Nous vous avons envoyé le livre qui précise toutes les questions. Il s'agit d'un guide, une miséricorde, et de nouvelles heureux pour les musulmans.] (16:89)
Mais le Coran stipule explicitement que l'exposition et l'interprétation des versets coraniques sont un devoir pour le Saint Prophète de l'Islam - la paix soit sur lui et sa famille:
 [Nous avons révélé le Coran à vous afin que vous puissiez dire aux gens ce qui a été révélé à eux.] (16:44)
Nous sommes dans l'obligation de faire ce que le Saint Prophète (pssl) nous a ordonné et de rester loin de ce qu'il nous a interdit:
 [Prenez seulement ce que le Messager donne à vous et à renoncer à ce qu'il vous interdit.] (24:7)
S'il réussit à prouver et justifier les croyances sunnites à travers le Coran, nous serons également en mesure de prouver nos croyances et de doctrines avec l'aide de versets coraniques.
Une fois de plus je vous annonce que je suis prêt à tenir un débat amical et scientifique avec M. Abdullah Haideri et d'autres savants sunnites ou wahhabite, les enseignants, leurs séminaires et des universités à l'intérieur et l'extérieur du pays (l'Iran).
Sayyed Muhammad Qazvini